Devenir écovolontaire migration au Cap Ferret

Devenir écovolontaire migration au Cap Ferret

La Pointe du Cap Ferret, propriété du Conservatoire du Littoral, est un lieu privilégié pour observer les oiseaux migrateurs qui regagnent leurs quartiers d’hivernage de la péninsule Ibérique ou d’Afrique. Du 16 septembre au 15 novembre, pour la deuxième année consécutive, la LPO Aquitaine invite écovolontaires novices et expérimentés à participer à une expérience unique : l’étude de centaines d’oiseaux migrateurs.

La Pointe du Cap Ferret : des conditions idéales d’observation

Afin de traverser le Bassin d’Arcachon, un obstacle pour les oiseaux migrateurs, les espèces se dirigent vers la partie la plus étroite, l’extrémité du Cap Ferret. Chaque année, ce sont des milliers d’oiseaux qui transitent ainsi par le site dont la gestion appartient à la Commune. De par sa localisation mais aussi par la diversité des espèces observées, le site revêt un réel enjeu en tant que couloir de passage pour les oiseaux migrateurs. Avec l’appui d’ornithologues référents, la LPO Aquitaine propose aux volontaires de déterminer et de recenser les différentes espèces migratrices selon un protocole d’identification établi et d’intégrer ces résultats à diverses bases de données, telles que Trektellen.

Un flux de passereaux et de belles surprises en perspective

Cette année, la LPO Aquitaine permettra aux observateurs novices comme aux plus expérimentés d’assister à un flux de passereaux continu sur le site (bergeronnettes printanières, hirondelles rustiques, pipits farlouses, pinsons des arbres). Pour les observateurs expérimentés, partez à la rencontre de nouvelles espèces. En 2018, étaient réalisées les premières mentions de Pipit à dos olive en Aquitaine, le déplacement en novembre de martinets (pâles pour la plupart) notés également en Europe du Nord, et le recensement de quelques espèces rares (Alouette calandrelle, Pouillot à grands sourcils, Sizerin cabaret, Pipit de Richard, Faucon d’Éléonore…). Au total, 367 117 oiseaux migrateurs ont été dénombrés, appartenant à 127 espèces différentes !

Pourquoi les oiseaux migrent-ils ?

Hormis l’étude de la migration, le site permet de sensibiliser petits et grands sur cette thématique. Pourquoi les oiseaux migrent-ils ? Comment s’orientent-ils ? Quelles espèces phares survolent le site ? Les observateurs présents accompagnés d’écovolontaires répondent aux questions du public curieux sur le sujet. Implanté sur le site, un panneau explicatif permet d’informer les visiteurs sur les effectifs comptabilisés durant la saison. Enfin, à l’occasion de l’EuroBirdWatch (Journées européennes de la Migration) qui se déroulera les 5 et 6 octobre 2019, deux journées d’animations seront proposées.

Action en partenariat avec la Commune de Lège-Cap-Ferret, le Parc naturel marin du Bassin d’Arcachon et l’Office National des Forêts.

Plus d’information : jean-paul.urcun@lpo.fr

➽  Découvrir le Guide de l’écovolontaire

➽  Découvrir les observations de la saison 2019 sur Trektellen

➽  En savoir plus sur l’EuroBirdwatch

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.