Clap de fin pour l’étude de la migration à Organbidexka !

Clap de fin pour l’étude de la migration à Organbidexka !

L’étude de la migration des oiseaux sur le col d’Organbidexka a pris fin le 15 novembre dernier au bout de quatre mois de suivi journalier. Cette année, 167 bénévoles se sont impliqués avec la LPO et ont permis de recenser 111 810 oiseaux migrateurs parmi 39 espèces différentes.

Pour les rapaces et les cigognes, deux records ont été atteints avec 2 322 cigognes blanches et 304 circaètes Jean-Le-Blanc. Pour quatre autres espèces, il s’agit de la 2ème meilleure année depuis le début des années 1980 : la Bondrée apivore avec 19 146 individus, le Milan royal avec 7 337 individus, le Busard des roseaux avec 548 individus et le Balbuzard pêcheur avec 233 individus. Pour la Cigogne noire, avec 954 individus, il s’agit de la 3ème meilleure année.

Le suivi a été l’occasion de vivre des moments d’ornithologie extraordinaires. On se souviendra des deux journées rythmées par le bruit des « clickers » lors des passages des espèces phares de l’été : le Milan noir et la Bondrée apivore. La fin du mois d’août fut aussi riche en émotion avec l’observation incroyable d’un vol de plus de 300 cigognes blanches le 17 août ou encore, le défilé de 43 busards cendrés à seulement quelques mètres des observateurs le 30 août. La 3ème meilleure journée historique pour cette espèce !

Le 22 septembre, des pics de passages de plusieurs espèces ont été enregistrés, comme pour la Cigogne noire avec 152 individus, le Balbuzard pêcheur avec 16 individus et surtout pour le Circaète Jean-Le-Blanc avec 49 individus. Du jamais-vu pour ce dernier sur le col en 40 ans de suivi ! Malheureusement, les conditions météorologiques difficiles de la fin de saison n’ont pas permis une migration significative des pigeons et des grues. Les effectifs saisonniers restent très faibles avec 31 182 pigeons et 6 502 grues dénombrés.

Parmi les espèces occasionnelles, les observateurs ont eu la chance d’observer des busards pâles, des élanions blancs, un Vautour moine, un passage de près de 40 martinets à ventre blanc, des grandes aigrettes, des oies cendrées et des canards pilets. Deux bécasseaux cocorlis ont même été observés. Une première pour le site ! Les rapaces locaux étaient aussi au rendez-vous tels que les vautours fauves, les vautours percnoptères, les aigles royaux et les gypaètes barbus.

Côté sensibilisation, 4 319 personnes ont profité des actions de communication organisées à Iraty. Conférences et sorties de terrain ont été réalisées et la Maison de l’Ornithologie a accueilli 1 669 personnes entre le 1er août et le 30 septembre.

Un grand merci à toutes les personnes qui se sont impliquées dans cette étude ! Grâce à elles, cette saison a encore été une remarquable aventure !
En début d’année, vous pourrez découvrir le bilan de l’étude de la migration 2020 dans le LPO Info Spécial Migration. Restez connectés sur nos réseaux pour le découvrir !

Découvrir les observations de la saison sur Trektellen

➽ Découvrir le Guide de l’écovolontaire

Leave a Reply

Your email address will not be published.